Sur les pas de Marcel Aymé à Dole

Fresque des personnages célèbres à Dole
Le Passe Muraille
Plaque dans le Collège de l' Arc

Aujourd'hui, nous vous invitons à découvrir Dole sous un autre angle, celui de l'écrivain Marcel Aymé, qui utilisa Dole comme décor de nombreux de ses ouvrages. En compagnie d'un guide conférencier et d'un interprète pour les sourds, vous sillonnerez les rues de la ville au fil de la Jument Verte, des contes du Chat Perché,de la Vouivre, du Moulin de la Sourdine ou bien encore Brûlebois...  

Au cours de la visite au départ de l'Office de tourisme, place Grévy, Pascal MOINAT (guide conférencier) vous dresse rapidement la vie et le portrait de Marcel Aymé, avant de vous conduire sur les lieux qui ont inspirés ses ouvrages.

C'est ainsi que l'on découvre qu'il est né en 1902 à Joigny dans l'Yonne. Très vite orphelin à 2 ans, il est recueilli par ses grands parents à Villers Robert, puis sa tante à Dole.

Après une enfance campagnarde dans le Jura et notemment à Dole où il fréquente le collège de l' Arc, il devient journaliste. Il se consacre entièrement à l'écriture avec le succès de la Jument Verte (1933).

Il mêle sans cesse l'imaginaire et la réalité dans ses romans (Les contes du Chat Perché-1934, Le Passe Muraille et la Vouivre-1943) et ses pièces de théâtres (Clérambard-1950).

La ville de Dole, où il revient régulièrement, tout comme les gens des campagnes, se retrouvent dans les descriptions de ses romans (La table aux Crevés, le Moulin de la Sourdine).

Il mourut en 1967 , à Paris où il s'était installé dans le quartier de Montmartre.

 

Les principales étapes de la visite :

  • La Maison des Tilleuls et la rue Marcel Aymé : lieu de son enfance chez sa tante Léa et de refuge lorsque le jeune homme tombe malade.
  • Passage devant la Sous-Préfecture de Dole et évocation du quartier de la gare :  c’est à la gare que le jeune Marcel Aymé a souvent l’occasion de rencontrer un personnage dont il va faire la figure centrale de son premier roman : Brûlebois. Ancien sous-préfet, Brûlebois est devenu porteur de bagages et les quelques pourboires qu’il récolte sont bien vite dépensés dans les nombreux cafés qui entourent la place de la gare. Marcel Aymé en fait un personnage sympathique, plein de douceur et de bonté. 
  • Découverte de la grande fresque de la rue de la Sous Préfecture et évocation de la Jument verte et du Passe Muraille
  • Puis, passage au Collège de l'Arc, où est présenté la scolarité de Marcel Aymé.  Il y entra en 1910 en 7ème. Il a toujours prétendu par la suite qu’il était un élève turbulent : « la guerre de 1914 fit de moi pendant 3 ans le dernier des cancres ». Ses anciens condisciples s’en souviennent comme d’un élève facétieux. Dans ses romans il transcrit l’atmosphère des classes de l’époque et les jeux des enfants. Dans le Moulin de la Sourdine et les contes du Chat perché il mentionne : le jeu de fio, le jeu d’assoce, la paume placée… Dans Gustalin, il fait aussi référence à la bibliothèque du Collège.

La visite continuera ainsi par la place aux Fleurs (lieu où Arsène y rencontre la Vouivre), la rue des Vieilles Boucheries, la place du 8 Mai, la Collégiale, la rue Pasteur ou rue Papegai dans le Moulin, la Grande Fontaine et enfin l'ancien hôtel-Dieu. Ce sont autant de lieux pour évoquer les romans de l'auteur et rédécouvrir Dole sous un autre angle au fil des pages...

 

6, Place Grevy

39100 DOLE

Tél. : +33(0)3 84 72 11 22

 

Contact

 

© 2020 Hello Dole Le Blog
Réalisation : Jordel Médias Agence Web