Tavaux, un village à deux visages

Vue aérienne de la cité et l'usine Solvay de Tavaux
Maisons de la cité ouvrière de Tavaux- Crédit : Unefoto Colin Bouriquet
Eglise Ste Anne de Tavaux - Unefoto Colin Bouriquet
Intérieure de l'église Ste Anne de Tavaux - Crédits Unefoto -Colin Bouriquet


Initialement petit village tranquille du finage, le site témoigne d’une implantation ancienne et dispersée dès l’époque gallo-romaine. Par la suite situé sur les voies royales, carrefour et points de rencontre de plusieurs chemins, cet atout sera parfois un handicap lors des conflits et invasions qui jalonnent son histoire… Tavaux a eu son château, ses protecteurs, ses châtellenies, ses conflits et incendies meurtriers.

En ce début de 21ème siècle, on retrouve un village assez prospère bénéficiant d’une position stratégique, d’une Poste, d’une gare et d’un bâtiment mairie-école assez conséquent.  

 

Tout bascule en 1930 avec l’implantation de l’usine Solvay faisant passer le village de 930 habitants dans les années 20 à un melting-pot d’ouvriers techniciens et ingénieurs…pour atteindre environ 4000 habitants de nos jours.

 

Situé à 10 km de Dole, l’usine de produits chimiques de Tavaux a été créé par la société Solvay, fondée à Bruxelles en 1863, pour fabriquer industriellement de la soude. Elle recherchait après la seconde guerre mondiale, un nouveau site disposant, à proximité immédiate, d’énormes quantités de calcaire, de sel, de forts débits d’eau. Le choix se porta sur la région Dole/Tavaux/Damparis dont la desserte était assez performante (rail, route et canal du Rhône au Rhin).

 

En parallèle de la construction de l’usine, deux cités ouvrières furent créées. Les plans initiaux furent revus un peu, abandonnant théâtre, jardins avec parterres et fontaines, ainsi que les aménagements sociaux tels que cantines et bains-douches.

La construction de la cité s’étala de 1928 à 1938. 192 maisons et 11 immeubles à logements furent bâtis. Toutes les maisons sont jumelées et peuvent être classées en 3 grands catégories correspondant aux catégories socioprofessionnelles de l’usine.  

Trois bâtiments publics majeurs ressortent dans la cité :

-   L’ école construite sur les plans de l’architecte Henri Vidal

-  L’église Ste Anne, œuvre du même architecte dont la tour clocher se distingue aisément au sein de la cité. L’espace intérieur est formé d’un seul vaisseau couvert d’une charpente lambrissée. Un presbytère jouxte l’église avec un charmant jardin.

- Un hôpital qui ne servit jamais d’hôpital en raison de la prise en compte par l’Etat de la sécurité sociale. 

Plusieurs agrandissements de la cité eurent lieu en 1953 au sud, puis 1957 et 1965.

 

Circuit pédestre commenté : Dole tourisme vous propose de partir à la découverte de l’histoire étonnante de ce village aux multiples facettes en compagnie de Patrice Ducordeaux, auteur de l’ouvrage « Solvay Tavaux  une usine et des hommes » lors de 3 visites guidées pédestres les samedis 25 juillet, 08 et 22 août 2020 matin à partir de 9H30. Tarif : 5€/pers - Sur réservation uniquement. 

 

Les nouveautés du circuit 2020 : circuit pédestre, partant de l’église Ste Anne pour découvrir les bâtiments sociaux (école centre de formation), l’av. de la Paix avec un arrêt devant l’usine pour visiter les bureaux administratifs Solvay (dits Grands Bureaux), puis av. de la République longue de 2.5kms permettant d’observer les différentes phases de construction de la cité, rue Foch, puis rue Voltaire avant le retour à l’église Ste Anne.

 

6, Place Grevy

39100 DOLE

Tél. : +33(0)3 84 72 11 22

 

Contact

 

© 2020 Hello Dole Le Blog
Réalisation : Jordel Médias Agence Web